E-commerce: 10 astuces pour booster votre taux de conversion

Un e-commerçant doit toujours viser l’augmentation de son taux de conversion. S’il a investit de façon judicieuse dans la promotion de sa boutique en ligne, il générera ensuite plus de ventes. Mais quels sont les petits détails sur lesquels vous focaliser pour entrevoir une hausse potentielle de vos ventes ?

Optimisez vos boutons

Focalisez-vous sur l’expérience utilisateur lorsque vous créez vos boutons pour le processus d’achat. Il ne faut pas uniquement se concentrer sur l’aspect design de vos boutons. S’ils sont trop chargés, les visiteurs sur votre site risquent de se perdre et de ne plus savoir où cliquer. Faites en sorte que vos boutons « Ajouter au panier » ou « Commander » soient:

  • Visibles et suffisamment gros pour faciliter les clics;
  • Cohérents par rapport à la charte graphique (thème, couleurs) de votre site;
  • Composés d’une icône et de texte (l’icône afin d’attirer le visiteur, et le texte pour s »assurer de l’action attendue);
  • Réservés aux actions (ex: « suivant » ne devrait pas être un bouton, c’est plutôt un lien de navigation).

Simplifiez vos pages

Dans la majorité des sites e-commerce, les pages sont trop lourdes, graphiquement et fonctionnellement. Supprimez tout ce qui pourrait détourner l’attention. Et cela d’autant plus que le visiteur approche du passage de commande. Sur une page produit, utilisez uniquement les éléments de réassurance les plus judicieux:

  • Disponibilité du produit;
  • Délais de livraison;
  • Description, photo, titre du produit;
  • Produits croisés (« nos clients ont aussi acheté… »)

Pas la peine de préciser pourquoi vos prix sont moins élevés ou de préciser qui est le créateur de votre site… Ces informations ne doivent pas être mises en avant mais être présentes dans le footer.

Dans le panier et le check-out, concentrez-vous sur le strict minimum. Oubliez les bannières publicitaires, les éléments de navigation vers les autres zones du site, etc. Le client doit se concentrer sur l’achat et paiement de sa commande et il ne doit surtout pas être détournée de son objectif de conversion.

Un exemple qui revient très souvent est celui d’Amazon, avec son processus de conversion très soft, sans aucune publicité ni d’élément perturbateur venant détourner l’attention du visiteur.

Rassurez vos visiteurs

Quand vous vous rendez au restaurant, vous vous inquiétez toujours de savoir par quel moyen de paiement vous pouvez régler la note, et si vous pouvez payer par carte. Pour votre e-commerce, c’est la même chose ! Il faut rassurer vos visiteurs dès son entrée sur votre site !

Avant d’entamer le parcours de navigation, de remplir un panier, etc les internautes souhaitent s’assurer qu’ils pourront payer avec le moyen de leur choix. Un simple lien « moyen de paiement » ne suffit pas, même s’il est indispensable. Il est conseillé d’afficher vos logos de paiement, de livraison, de sites partenaires, etc. dans le pieds de page ou un autre endroit, cliquables et accessibles depuis n’importe quelle page du site pour plus d’informations.

Rendez vos informations de contact facilement accessibles

Certains e-commerçants préfèrent noyer leur zone de contact pour éviter de devoir répondre à de nombreuses questions. Mais c’est une erreur à ne pas commettre. La plupart des clients posant une question sont des clients qui achèteront. Beaucoup de clients posent de « simples » questions, parfois même vides de sens, juste pour tester le service et la réactivité de votre entreprise pour se rassurer avant l’achat.

Quant au numéro de téléphone, il est clair que c’est un moyen de contact plus compliqué à gérer si vous êtes seul. Idem pour un chat en ligne. Nous préconisons de l’afficher uniquement dans le processus d’achat, pour ainsi traiter les questions qui concernent un achat et ainsi éviter les éventuelles question superflues.

Ajoutez des moyens de livraison et de paiement supplémentaires

Analysez vos pages avec Google Analytics et lisez attentivement vos questions clients. Vous constaterez si de nombreux clients se plaignent des méthodes proposées ou si le taux d’abandon dans ces pages est particulièrement élevé. Dans les premières semaines d’un nouveau site e-commerce, il est utile d’avoir un « chat en ligne » et un numéro de téléphone dans le check-out pour s’assurer de cela.

En général, les visiteurs s’attendent à pouvoir payer par carte bancaire, Visa, MasterCard, virement bancaire, chèque, par Paypal, via PC Banking (pour la Belgique), etc.

Ils s’attendent à pouvoir être livrés entre 24 et 72h avec livraison à domicile, ou en allant chercher leur commande dans un points relais comme Kiala ou MondialRelay.

Proposez un coupon de bienvenue

Pour incitez le visiteur à commander chez vous, il est conseillé de l’attirer en lui offrant quelque chose. Vous pouvez par exemple offrir les frais de port, un pourcentage de réduction sur le total de la commande via un code promotionnel valable une période de temps, sur une catégorie de produit, ou sur la prochaine commande voir lui offrir un cadeau (échantillon, produit supplémentaire, etc.).

Ce coupon peut soit être offert par des sites partenaires distribuant des coupons tels que codepromotion.be ou encore soldesduck.be, ou alors directement sur votre propre site, dès l’inscription ou via un emailing. Zalando le fait très bien, avec souvent une réduction de 10€ à l’achat de 50 si vous vous inscrivez sur le site.

Mettez en avant vos promotions

Internet a d’abord été connu pour être « moins cher qu’en magasin physique ». Cette réputation change au fur et à mesure que l’e-commerce évolue. Cependant, dans 50% des cas, le prix est un facteur déterminant pour vos visiteurs. Affichez donc vos promotions:

  • Sur la page d’accueil: les dernières promotions;
  • Dans votre menu: onglet spécifique promotions qui mène vers une page présentant les dernières promotions. veillez à ce que cette page ne soit jamais vide;
  • Ajoutez-les dans la newsletter.

Utilisez les techniques d’Up-selling et de cross-selling

Le cross-selling est une technique de vente par laquelle un e-commerçant profite de la vente ou de l’intérêt manifesté par un acheteur pour un produit (un smartphone par exemple) pour ensuite proposer de vendre un article complémentaire ou avec un prix supérieur au produit initialement acheté ou visé par l’acheteur (une protection pour smartphone par exemple).

Différente du cross selling, l’up-selling est une technique qui implique une montée en gamme du produit, avec une marge unitaire plus élevée. On propose un produit plus cher et d’une catégorie similaire au produit convoité par le visiteur.

En utilisant ces deux techniques de vente, cela aidera à mettre et à augmenter la visibilité de vos différents articles en avant directement sur vos fiches produits. Amazon fait très bien cela.

Ajoutez une détection d’erreurs dans votre formulaire d’inscription

Si vous ajoutez un module de détection des erreurs dans votre formulaire d’inscriptions, vos visiteurs auront directement la confirmation de si leur données sont valides ou non. C’est aussi bon pour vous que pour vos visiteurs désirant créer un compte sur votre site. Cela leur évite une certaine frustration de ne pas savoir où ils ont commis une erreur lorsqu’ils renseignent leurs coordonnées.

En cas d’erreur, affichez clairement le problème. Ex: « numéro de téléphone ou code postal invalide ». En général, la case se changera en vert ou avec un petit « V » pour signifier la validation juste à côté du champs validé. Cela facilite la vie de vos visiteurs lors de l’inscription, et c’est tout bénéf’ pour vous qui obtenez des données contenant moins d’erreurs.

Créez un e-mailing ou une newsletter efficace

Dernier conseil qui mériterait un article entier. La Newsletter  et l’e-mailing sont souvent délaissés par les petits e-commerçants ils la jugent inutile et représentent pour certains une perte de temps.Souvent l’e-commerçant dira « mais je n’ai rien à communiquer ». Bien au contraire, vous pouvez au moins mettre dans vos campagnes vos promotions, vos nouveautés et y ajouter quelques conseils spécifiques prouvant que vous êtes expert dans votre domaine.

Nul besoin d’être expert en rédaction pour rédiger un contenu à votre Newsletter/e-mailing. Pour certains e-commerçants, les e-mailing et Newsletters peuvent parfois représenter jusque 10% du chiffre d’affaires s’il est bien élaboré. De nos jours, il faut cibler de plus en plus sa clientèle, en fonction des données clients que vous possédez (données démographiques, situation familiale, nombre d’enfants, intérêts, etc). Pour segmenter votre cible, il faut cependant avoir des notions approfondies d’outils comme Mailchimp par exemple.

Pour plus d’informations,de conseils, ou besoin d’aide dans la création d’un e-mailing efficace pour votre e-commerce, laissez vos commentaires ou contactez-nous ! Nous nous ferons un plaisir de vous répondre !